Revitaliser la démocratie par l’écologie: long terme, représentation politique et biens communs

Mercredi
5.12.2018
20h30
Maison de Quartier sous-gare
(Avenue Édouard Dapples 50, Lausanne)

Par Dominique Bourg, philosophe, professeur à l’Université de Lausanne

L’absence de décisions et d’actions à la hauteur des enjeux écologiques s’explique notamment par une inadaptation de nos institutions politiques. La démocratie représentative, comme le droit qui la fonde, ne sont pas en mesure de prendre en compte la question du long terme, de représenter véritablement les intérêts des non-humains, ou de protéger les biens communs qui conditionnent nos existences. Il existe pourtant des moyens délibératifs et institutionnels pour revitaliser la politique. Sauvegarder la biosphère exige en premier lieu de repenser la démocratie elle-même.