Jusqu’à quand sans violence? – Lectures d’Andreas Malm

Les urgences de l’heure poussent à repenser la question de la militance. Andreas Malm en est une figure contemporaine importante, universitaire et activiste engagé dans la lutte climatique depuis un quart de siècle. Dans ses ouvrages, inséparablement savants et militants, il mêle, en virtuose, descriptions et récits croisés de catastrophes, synthèses de recherches scientifiques, état des lieux de la militance et de ses interrogations.

Leur lecture oblige à cette conclusion : le constat de l’inertie des pouvoirs institués devant le dérèglement climatique est aussi celui de l’échec de la militance : peut-on encore se permettre une approche non-violente ? Mais aussi, un pouvoir autoritaire ne sera-t-il pas nécessaire pour imposer les contraintes requises pour arrêter la destruction en cours ? Car rien n’annonce un tournant significatif dans le recours aux énergies fossiles, toujours au cœur des stratégies énergétiques des grands groupes ; ni, plus généralement, dans leur extractivisme forcené.

Quel mode d’action, quelle forme de pouvoir préconise Malm ? Pour en discuter, nous lirons ensemble quelques extraits de ses ouvrages récents.

 

Lectures et discussion par et avec Hugues Poltier, Michel Vanni et David André (Groupe vaudois)

https://us02web.zoom.us/j/82595940495?pwd=dnFXeHpHS1p5L3dnOE5wSHliMUVFZz09

 

Afin de pouvoir pleinement partager durant cette séance, vous trouverez ici des extraits de textes sur lesquels les intervenants vont s’appuyer : 

 

Extrait La chauve-souris et le capital, Capital & Nature

Extrait L’anthropocène contre histoire

Extrait Comment saboter un pipeline, Militance et Violence

Extrait La chauve-souris et le capital pp. 163-176

Extrait La chauve-souris et le capital pp. 179-193