(Re)faire monde – Réapproprier les savoirs

Mercredi 7 octobre 2020
20h30
Maison de Quartier sous-gare
(Avenue Édouard Dapples 50, Lausanne)

La crise du Covid nous montre à quel point les enjeux liés aux savoirs et aux expertises sont importants dans une société complexe comme la nôtre.

Les savoirs se construisent et évoluent à partir d’une pluralité que l’évolution historique de notre ère culturelle depuis plus de deux siècles rend irréductible. Nos cohérences intimes et collectives vivent de perpétuelles crises, négociations, transformations et conflits : les types de savoirs entrent en rivalité tant en nous-mêmes que dans l’espace social, produisant une instabilité et une anxiété permanentes auxquelles répondent des stratégies et des attitudes de fuite, de refoulement, d’hystérisation ou de simplification. Nous proposons d’explorer ces tensions à la lumière de trois cas:

Le “hoax” des dauphins à Venise, soi-disant revenus à la faveur du Covid: nous voulons y croire tout en sachant que c’est faux, et cette volonté endeuillée traduit alors quelque chose de notre perception profonde – pour ne pas dire enfantine – du monde.

Les courbes menaçantes qu’on nous donne à voir quotidiennement et qui participent, à travers une prétendue objectivation experte du réel, à l’agitation névrotique collective, tout en instituant l’invisibilité de ce qu’elles ont – sciemment ou non – omis de représenter.

Enfin, une expérience vécue d’engagement de terrain viendra illustrer le va et vient incessant entre conflictualité et complémentarité épistémique. De là, nous questionnerons notre capacité collective à faire monde.