Spinoza, une vie de philosophe

Mercredi
04.10.2017,
20h30
Maison de Quartier sous-gare
(Avenue Édouard Dapples 50, Lausanne)

Nous ouvrons cette saison consacrée à Spinoza (1632-1677) par une présentation à plusieurs voix de sa vie, de son milieu, de quelques événements saillants qui l’ont marquée et façonnée. Il s’y agit de donner à sentir quelque chose de l’atmosphère de l’Amsterdam du 2e tiers du 17e siècle et de l’expérience qu’a pu y être celle d’un homme, né juif, répudié par sa communauté, dans les secousses politiques, économiques et intellectuelles qui ébranlent alors l’Europe. 

La question directrice en est: qu’a impliqué le choix d’une vie philosophique pour un homme, né Juif dans les Provinces-Unies, réputées pour leur tolérance confessionnelle, leur prospérité acquise à la faveur de la prééminence dans le commerce transatlantique et dans l’entreprise coloniale, ainsi que la renommée sans égale de leurs plus grands peintres (Bruegel, Rembrandt, Vermeer) … et, pour toutes ces raisons, suscitant la curiosité, la contrariété et les convoitises des grandes puissances européennes…?

Cette présentation alternera des modes “théâtralisés” et de récitants, à voix plurielles et s’accompagnera d’une riche imagerie de l’Amsterdam et des Provinces-Unies du 17e siècle.

Dieu au coin du feu

Mercredi
01.11.2017,
20h30
Maison de Quartier sous-gare
(Avenue Édouard Dapples 50, Lausanne)

Cette soirée sera consacrée à Dieu, parbleu!

Dieu en ce début de XXIe siècle fait partout retour. Sur ce sujet, Spinoza fait une drôle d’hypothèse: pour comprendre l’homme, il faut comprendre Dieu. Cette déclaration est pour le moins surprenante car les monothéismes se caractérisent à peu près tous par l’affirmation inverse: Dieu est à strictement parler inconnaissable. Alors qu’en est-il? Peut-on oui ou non comprendre Dieu?

Pour Spinoza, comme on le verra, Dieu est à la fois la clé de voûte d’un système de pensée extrêmement rigoureux (1ere partie de l’Ethique) et l’horizon qui permet à l’homme de s’élever vers une joie sans entrave (5e partie de l’Ethique). Dieu ouvre et clos son propos.

Alors comme il faut bien commencer par le commencement, Michel Vanni introduira la notion de Dieu telle que Spinoza la formule dans l’Ethique, son ouvrage majeur.

S’ouvrira ensuite un débat entre Spinoza lui-même (Grégoire Ventura), un calviniste d’une pureté inoxydable (Jacques Zwahlen), une représentante de la société civile, témoin de toutes les minorités (Camelia Cioara) et une sorte de néo-spinoziste qui demandera ce qu’il en serait si l’on retirait purement et simplement Dieu de l’équation spinoziste tout en gardant la cohérence, la fertilité et donc la beauté de son système (Philip Clark). La discussion, pour ne pas sombrer dans des formes d’excommunication diverses et variées, sera modérée par Hugues Poltier.

Balade sous gare avec Pierre Corajoud

Mardi
05.09.2017
Maison de Quartier sous-gare
(Avenue Édouard Dapples 50, Lausanne) 

Dernière soirée de la saison 16-17!
19h: Balade
20h30 : Verrée

Pour clore cette saison, le célèbre marcheur lausannois nous proposera une balade dans le quartier sous-gare, durant laquelle nous pourrons aborder différents thèmes chers à nos préoccupations durant cette année: l’appropriation du territoire, les biens communs du quartier, ou encore les mutations en cours du quartier (transports, pôle muséal, gentrification).

Pierre Corajoud habite le quartier sous-gare depuis l’âge de 5 ans. Ethnologue et géographe de formation, il est passionné de promenades et de flâneries. Depuis 1997, il a accompagé plus d’un millier de balades, dont la moitié à Lausanne, contribuant ainsi à faire découvrir des aspects de la ville peu connus des lausannois. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont Le Temps d’une flânerie, Impressions d’un aventurier du proche (2002), et Le chemin de Jean-Jacques Rousseau (2007).

Nouvelles trajectoires de la pensée

NOUVELLES TRAJECTOIRES DE LA PENSÉE – 5
LES OUTILS DE L’ÉMANCIPATION

Mercredi 14 juin, 20h30
Le Café littéraire
Quai Perdonnet 33, Vevey

Comité invisible
par Michel Vanni

«Gouverner n’a jamais été autre chose que repousser par mille subterfuges le moment où la foule vous pendra, et tout acte de gouvernement rien qu’une façon de ne pas perdre le contrôle de la population» (Comité invisible, L’insurrection qui vient, 2007, Éditions La Fabrique).

Michel Vanni, docteur en philosophie de l’Université de Lausanne, nous parlera de ce mystérieux essai politique, «dont les rédacteurs ne sont pas les auteurs».

Le livre est disponible gratuitement en pdf sur le site de l’éditeur.

Dans le cadre du cycle de rencontres Nouvelles trajectoires de la pensée – Les outils de l’émancipation. Ce partenariat du Groupe Vaudois et du Café Littéraire est dédié à explorer les nouvelles trajectoires de la pensée philosophique et les outils de l’émancipation contemporaine. Le format de ces rencontres est très simple: un auteur, un livre, présentés par un membre de notre comité ou un-e invité-e. Il s’agira alors d’en suivre les arguments, d’explorer ses ramifications pour enfin discuter de ses thèses.

Ouvrir le territoire: squats et occupation

Mercredi 10.05.2017, 20h30
Maison de Quartier sous-gare

Cette soirée, organisée avec la complicité de notre ami Mathias Clivaz, sera l’occasion de discuter différentes formes et variantes de l’occupation de maison ou d’immeuble. Quelles nécessités, projets politiques et/ou idéal de communauté sous-tendent cette façon d’habiter, entre temporaire et durable, illégal et légitime, protection et ouverture? Quels potentiels pour une vie de quartier, et à quelle perception du territoire le squat peut-il inviter?

Dans cette soirée, nous construirons une réflexion collective autour de grandes questions autant que d’expériences singulières. Nous mettrons l’accent sur une conversation attentive et horizontale, sur le mode du «bocal à poissons» déjà expérimenté lors d’une saison précédente. Pas de présentations ex cathera cette fois-ci, mais une mise en commun de questions.

Nouvelles trajectoires de la pensée

NOUVELLES TRAJECTOIRES DE LA PENSÉE – 4
LES OUTILS DE L’ÉMANCIPATION

Jeudi 27 avril, 20h
Le Café littéraire
Quai Perdonnet 33, Vevey

Conférence de Yves Citton:
«Champignons et possibilités de vie dans les ruines capitalistes: lecture commentée d’Anna L. Tsing»

 Yves Citton, Professeur de littérature à l’Université de Grenoble-3, co-directeur de la revue Multitudes et auteur de plusieurs ouvrages, nous parlera du livre d’Anna Lowenhaupt Tsing, “The Mushrooms at the End of the World: On the Possibility of Life in Capitalist Ruins”, dont la publication a été décrite comme un événement majeur de l’année 2015. Est-il possible de comprendre l’aliénation propre au système capitaliste en étudiant les enchevêtrements dont vivent les humains et les non-humains autour du champignon matsutake?

Dans le cadre du cycle de rencontres Nouvelles trajectoires de la pensée – Les outils de l’émancipation. Ce partenariat du Groupe Vaudois et du Café Littéraire est dédié à explorer les nouvelles trajectoires de la pensée philosophique et les outils de l’émancipation contemporaine. Le format de ces rencontres est très simple: un auteur, un livre, présentés par un membre de notre comité ou un-e invité-e. Il s’agira alors d’en suivre les arguments, d’explorer ses ramifications pour enfin discuter de ses thèses.

Occupation de l’espace public: Ce que Nuit Debout nous apprend sur la politique

Mercredi 5.04.2017, 20:30
Maison de Quartier
sous-gare

 

 

 

Occupation de l’espace public:
Ce que Nuit Debout nous apprend sur la politique

Conférence de Patrice Maniglier, philosophe

Nuit debout, au printemps 2016 en France, a été un de ces mouvements qui ont parcouru le monde depuis une petite dizaine d’années où la politique se réinvente à partir de l’occupation d’une place publique.

Le philosophe Patrice Maniglier, qui a pris une part active dans ce mouvement et a écrit un long texte sur son expérience (voir ci-dessous), proposera une interprétation de cette expérience qui pose la question du rapport entre expérience de la ville et invention démocratique.

 

Patrice Maniglier:

Maître de Conférences au Département de Philosophie et au Département d’Arts du Spectacle de l’Université Paris Nanterre. Spécialiste de philosophie française contemporaine, de philosophie des sciences sociales (surtout linguistique et anthropologie), d’esthétique et de théorie du cinéma, il est notamment l’auteur de La Vie énigmatique des signes: Saussure et la naissance du structuralisme (2006), Le Vocabulaire de Lévi-Strauss (Ellipses, 2002), La Perspective du Diable, Figurations de l’espace et philosophie, de la Renaissance à Rosemary’s Baby (Actes Sud, 2010), Foucault va au cinéma (Bayard, 2011).

Il intervient régulièrement dans les journaux et les revues sur des sujets d’actualité. Il fait partie du comité de rédaction de la revue Les Temps Modernes, et co-dirige la collection «MétaphysiqueS» aux Presses Universitaires de France.

On pourra consulter ses publications, et en particulier le texte sur lequel s’appuiera son exposé, “Nuit debout, Une expérience de pensée”, Les Temps Modernes, numéro 691, novembre-décembre 2016.

Cette soirée est organisée en partenariat avec la Maison de Quartier sous-Gare. La saison 2016-2017 a obtenu le soutien de la Loterie Romande.

Atelier de construction du quartier idéal

Mercredi 15.03.2017, 20:30
Maison de Quartier sous-gare

 

Atelier de construction du quartier idéal
Soirée animée par Nelly Niwa

 Comment habiterons-nous en 2050? Comment nous déplacerons-nous? Comment travaillerons-nous? Quels seront les espaces de vie collective du quartier? Les participant-e-s seront invité-e-s à construire collectivement leur vision du quartier idéal.

Laissons libre cours à notre imagination, pour une fois, et demandons-nous dans quel quartier nous voudrions vivre!

Nelly Niwa est Architecte-Urbaniste et docteur en Environnement de l’Université de Lausanne. Elle y dirige la plateforme de recherche-action Volteface sur les aspects sociaux de la transition énergétique (www.volteface.ch).